Embrouille de Criticorum 1/5: Présentation de la Campagne

Publié le par Arii Stef

« Embrouilles de Criticorum » est une campagne de Fading Suns que j’ai menée à deux reprises. Elle est d’ailleurs relatée par mes joueurs dans les pages du blog. Elle est conçue pour être très ouverte, laissant le choix aux personnages, dans leurs alliances, leurs actions et la liberté de suivre une perche scénaristique ou une autre. Elle démarre sur la planète de Criticorum. Elle est dirigée par les al-Malik, c’est la planète la plus technophile des mondes connus et cœur de tous les complots de l’Empire. La campagne mêle passages obligés (événements), enquêtes et actions libres des personnages. Sont donc présentés de larges descriptions de contexte, de PNJs et quelques événements.

La structure de la campagne est de reposer sur une intrigue principale appelée Tableau 1 puis des intrigues secondaires constituant des perches que les joueurs pourront choisir de suivre ou non.

Constituer le groupe de personnages

Je recommande pour cette campagne le groupe de personnages le plus classique qui soit : un noble masculin et sa suite. L’objectif du personnage noble masculin est en effet d’obtenir la main de Boutheïna al-Malik pour obtenir le titre de « Comte de Perleria » et l’immense territoire associé. Vous pouvez adjoindre à la suite du noble des personnages ayant des buts en relation avec Perleria : un guildien cherchant un contrat, un autre noble recherchant une alliance, etc… Le groupe devrait constituer un ensemble relativement soudé afin de continuer à partager le même objectif.

Structure de la campagne

Le schéma suivant décrit la structure de la campagne et les objectifs des différents « tableaux ».

Tableau 1 : Criticorum

La Comtesse Sophia Prajna Al Malik dirigeait le Comté de Perleria (un continent de la planète Criticorum) avec poigne, dynamisme et diplomatie. Ce continent est le plus traditionnel et religieux d’une planète où la high tech, le républicanisme et les intrigues de cour fleurissent. La mort accidentelle de la Comtesse propulsa au pouvoir son cousin, le Marquis Delram ed dob al Malik en tant que régent. La fille de la Comtesse Sophia, Boutheïna al Malik, doit reprendre les rênes de Perleria à sa majorité. Avec l’assentiment de l’évêque orthodoxe, le marquis va progressivement se décider à écarter Boutheïna :

-En discréditant ses proches

-En l’exilant sur un fief distant

-La faisant déclarer inapte

Les personnages seront impliqués dans le jeu de faction et devront faire leur choix (ou non) entre un dirigeant compétent mais religieux et retors et une héritière légitime, impulsive, peu sociale et puérile, mais victime du complot.

 

Acte 1 : Perleria

Les personnages viennent sur Criticorum pour assister à l’anniversaire de la future Comtesse Boutheïna al Malik qui doit hériter d’un fief de la taille d’un continent à sa majorité. Les nobles masculins viennent la courtiser.

Des festivités sont données, le meurtre d’un prêtre a lieu, un suspect et ses complices sont arrêtés par l’inquisiteur Vertsaule.

Une chasse a lieu, une autre tentative de meurtre a lieu devant les personnages.

 

Acte 2 : Carissey

Sur le fief distant de Carissey, les personnages doivent épauler le neveu du Marquis Delram, Khemaïs, qui est complètement incompétent. Du fait d’un conflit sur des droits de pêche avec un fief guildien tenu par les Recruteurs, l’économie de Carissey risque d’être ruinée. La vraie raison du conflit réside au fond de la mer : les recruteurs y ont trouvé des ruines de la seconde république et écarte les gêneurs. Ils auront la visite de Boutheïna qui va se retrouver coincée sur place, exilée par le marquis.

Les personnages devront dans la baronnie ménager la chèvre (le neveu et l’institution aristocratique) et le chou (le parlement et la bonne santé économique), se coltiner les ennemis extérieurs (autres barons al malik et les recruteurs) et intérieurs (corruption quand tu nous guettes). Au final, ils auront fait un peu tout ça pour rien, car Boutheïna n’est plus l’héritière. La soutiendront ils ou se barreront ils pour chercher l’aventure ailleurs ?

 

Acte 3 : Les grandes manœuvres planétaires

Cet acte constitue la confrontation finale entre Boutheïna et le marquis Delram.

 

Tableau 2 : Kordeth

Une clé de saut ukar est trouvée dans les ruines de la seconde république. Les personnages seront peut être tentés de retrouver sur Kordeth la « silicon valley » des ukars depuis longtemps abandonnée et dotée d’une sinistre réputation. La clé ouvre sur un monde perdu (celui de Crépuscule).

 

Tableau 3 : Crépuscule

Le monde perdu de Crépuscule est ravagé par une guerre civile qui a déjà dégénéré en hiver nucléaire.

 

Tableau 1 : Criticorum

 

La situation à Criticorum

La planète Criticorum se situe au cœur du réseau stellaire. Connectée à 9 systèmes, elle fut longtemps une rivale de Byzantium Secundus. Ce sont les al-malik qui dirigent la planète. Leur prédominance sur la planète est peu contestée, ce sont plutôt leurs querelles intestines qui menacent la mainmise de la maison noble d’Ishtakr. Criticorum est un des principaux centres industriels des mondes connus, rendant l’accession à des biens technologiques assez répandus. De nombreux fiefs disposent d’institutions démocratiques. Des gratte-ciels sans fin et des embouteillages de glisseurs caractérisent la capitale Acheon qui compte 10 millions d’habitants.

Les principales factions de Criticorum sont :

  • les al malik « mainstream » fidèle au chef de maison le duc Hakim et au dirigeant planétaire Yusef ibn Rahim al-Malik

  • les al malik du sud « indépendantistes» : ils réclament de privilégier les intérêts de Criticorum. Leur fief est Tabrast. Ils sont nombreux, puissants mais assez divisés.

  • les guildes qui tiennent les villes d’Ost et d’Isfahan

La Comtesse de Perleria, Prajna Sophia, se tenait énergiquement à l'écart de la lutte entre les « Fidèles » et les « indépendantistes ».

Introduction possible : arrivée à Achaeon

Les personnages, sauf s’ils sont originaires de Criticorum, arriveront sur la planète par le Spatioport d’Achaeon. Vous pouvez en profiter pour leur faire rencontrer des relations ou initier un premier scénario dans cette ville comme le prologue proposé ci-dessous. C’est le moment pour leur poser l’ambiance de Criticorum : technologie, liberté (relative), manigances, vestiges de la seconde république … Achaeon, c’est un peu la ville du cinquième élément : immenses tours plusieurs fois millénaires n’ayant pas pris une ride (vive les techniques de construction de la seconde république), des glisseurs qui circulent partout, des moyens de communication modernes, etc… Si vos joueurs sont des habitués de Fading Suns, ils devraient être un peu décontenancés, s’ils ne le sont pas, cela permettra de bien marquer le contraste avec le continent de Perleria.

Prologue : la 1ère montagne

Situation

Malek al Malik est un jeune chevalier de la famille al-Malik qu’un des nobles du groupe connaît : un ancien amant, un ami, un jeune neveu, un noble ayant partagé du même maître d’arme ou ayant fait la cour à la même dame, plus tard délaissée, pour forger une amitié empreinte de rivalité. Il s’est installé depuis quelque temps à Achaeon, le personnage du joueur ne dispose que de son adresse : un appartement de la zone médiane dans une des tours nobles.

Evidemment, Malek al-Malik est introuvable. Il effectue sa « première montagne » : sous une autre identité, il se mêle au peuple. C’est un peu un passage obligé de tout jeune al-Malik avant de prendre des responsabilités. Mais son immersion est allée un peu trop loin et il s’est attiré de gros ennuis. C’est sous le nom de Hassen Jumla, franc-sujet et fils de boutiquier, qu’il se fait connaître et qu’il vit dans les 1er niveaux d’Achaeon juste au-dessus du nuage de gaz toxiques.

Hassen se produit dans un groupe d’Ukari Transe Fusion, les Achaeon Bears, et vit une vie d’artistes. Il est également secrètement activiste dans un groupe révolutionnaire républicain « 3ème République ». Ce dernier vient de faire sauter l’ambassade Li Halan à Achaeon. Tout cela l’amuse beaucoup !

Ceux qui le cherchent

Un groupe recherche « 3ème république », ce sont bien sûr les services de sécurité de l’ambassade Li Halan qui ont peu apprécié que le groupe républicain l’ait fait exploser. Ils ne vont pas faire dans le détail et n’hésiteront pas à perpétrer un massacre. Leur chef est Katia Li Halan, une dame de la maison voulant se faire un prénom. Ses sbires ne sont pas fins et arborent des grosses croix orthodoxes.

Les Muhtasib, services discrets des al-Malik, surveillent également le groupe révolutionnaire mais a identifié Malek. Ils ont pour mission de le protéger de lui-même. Ils sont très discrets et interviendront uniquement pour sauver la peau de Malek ou en cas de dérapage grave.

Un troisième groupe a été embauché par la future victime de « 3ème République », Fayçal al-Malik. Il a été tippé par les fouinards et sait que Malek al-Malik veut le faire disparaître. Ils ne se connaissent mais a décidé de faire rechercher Malek pour lui faire définitivement passer le goût du républicanisme. Ses hommes ont pour mission de le faire disparaître tous ses complices et de capturer Malek.

Ses hommes de main sont le rusé et discret Faouzi Ibn Khiar, équipé de jumelles, qui fait office de chef, l’athlétique et habile de la gâchette Brahim et l’ur-ukar Farken, spécialiste du combat de rue. 

Un dernier homme isolé recherche Malek, enfin les « Achaeon Bears ». L’avestite fou Abelard a été très choqué par un concert du groupe auquel il a assisté par hasard et le Pancréateur lui a dit de les purifier par la Sainte Flamme. Il attend la plus grande affluence possible pour cela et l’ordre divin. Il est complètement fou.

Ses complices

« Achaeon Bears » constituent une cellule autonome de 3ème République. En sus de Malek (Hassen), il est composé de :

  • Lotfi : homme libre ventripotent aux cheveux longs qui joue du tambour ukar
  • Ahmad : smart et élégant, cet homme libre pianote un clavier musical
  • Jihan : la chanteuse du groupe au crâne à moitié rasé hurle de sa voix rauque et arbore des (faux) tatouages et un maquillage exubérant, elle est en réalité Dame Fatiha de la maison al-Malik maniant parfaitement la Langue Fleurie qui comme Malek fait sa « première montagne ».
  • Weimar : cet homme libre est le guitariste du groupe, c’est une force de la nature, avec un anneau dans le nez

Leur contact au sein de l’organisation terroriste est un certain Wilfried qu’ils rencontrent habituellement dans un fast food de la surface. L’homme ne s’est pas présenté et reste injoignable. Il est en fait en prison pour avoir abîmé le glisseur d’un chevalier al-Malik dans un petit accident de la circulation. Les « Achaeon Bears » sont donc en roue libre et choisissent leurs cibles comme bon leur semble.

Heureusement le groupe a conservé son contact pour les infos et le matériel, un certain Milan Bakou, affilié à la guilde des Fouinards. Sa couverture est une sorte de dépôt-vente dans les quartiers intermédiaires au-dessus des nuages.

Scènes

Voici quelques scènes qui pourront émailler leur enquête.

Visite au domicile

L’appartement de Malek se trouve dans la zone médiane d’une tour al-Malik. Il se trouve au-dessus du nuage de pollution mais bien en-dessous des étages des grands d’Achaeon. Y sont logés des hommes libres ayant de bons revenus et servant les al-Malik ainsi que des nobles sans terre. L’appartement est fermé et semble ne pas avoir été utilisé depuis un moment (Observation ou interrogation des voisins).

Si les personnages s’introduisent dans l’appartement, ils trouvent un lieu qui semble n’avoir pas été occupé depuis plusieurs semaines. Malek ne semble avoir ni domestique ni suite. L’appartement est joli mais le mobilier est relativement spartiate. Dans une corbeille à côté d’un bureau, ils trouveront un prospectus pour une soirée passée depuis longtemps au bar «Yellow always Yellow » avec en vedette le groupe « Achaeon Bears ». Une photo de mauvaise qualité représente le groupe, un des musiciens ressemble à Malek.

Ils trouveront également une « liste de course » avec différents produits d’entretien. Un personnage compétent en Explosif reconnaîtra les ingrédients pour fabriquer une bombe artisanale.

L’appartement est surveillé par le groupe de Fayçal. Ils vont prendre les personnages en filature. Ils vont également contacter la Guilde des Embaumeurs leur précisant qu’un cadavre se trouve dans l’appartement d’Achaeon. Cette guilde affiliée aux Fouinards se fait renseigner pour être les premiers sur les lieux d’un décès afin de gérer les obsèques. Si le corps n’est pas réclamé, il sera revendu en pièces détachées. L’idée pour le Groupe de Fayçal est de gêner les personnages et surtout apprendre qui ils sont.

« Yellow always Yellow »

Ce bar / club est situé au niveau du sol et doit son nom aux néons jaunes sales qui l’éclairent nuit et jour. Le service d’ordre est réalisé par des ur-ukars peu sociables. La nuit, des noctambules de toutes les classes s’y retrouvent pour boire et écouter de la « musique ». Les membres des Achaeon Bears arrivent sur place en glisseur par l’entrée des artistes.

Suite à des problèmes dans le passé, le service d’ordre veille à ce que les fans ne puissent pas approcher de trop près des artistes. Approcher Malek / Hassan ne devrait donc pas être simple. En plus, celui-ci voudrait conserver sa couverture et de ce fait refusera de parler aux personnages devant témoins. Un premier incident émaille leur visite. Katia Li Halan qui s’est infiltré fait vraiment trop « tâche » et elle est repérée par des sympathisants républicains qui l’expulse du lieu. Le service d’ordre et les « Achaeon Bears » sont encore plus méfiants.

Au moment où ils devraient pouvoir logiquement rencontrer Malek, Abélard l’avestite fait des siennes et décide de brûler le club. L’incendie prend rapidement, il y a beaucoup de tissus et d’autres décorations en bois ou en gallisp (champignon ukar) dans le bar. C’est le chaos, tout le monde se casse. Les délinquants profitent du chaos pour dépouiller les riches venus en goguette, les différents groupes qui suivent 3ème République et les PJs tentent de s’emparer d’un personnage pour un interrogatoire.
 

L’attentat contre « Fayçal al-Malik »

Le baronet Fayçal al-Malik possède en fief plusieurs étages d’une tour dans les hauts quartiers d’Achaeon et des terres à une centaine de kilomètres de Tabrast. Sa branche de la famille et lui-même sont très hostiles au dirigeant planétaire.

Il a été choisi comme cible par Jihan car il l’a humiliée quand elle était plus jeune lors d’un dîner. Elle prétend bien sûr que c’est un horrible féodal qui possède des serfs. Malek y voit un moyen de se faire bien voir des autorités d’Achaeon. Les autres membres du groupe ne différencient pas un al-Malik d’un autre.

Le Groupe a prévu de faire sauter son glisseur. Il est prévu de le piéger alors que le baronnet se rend à sa salle d’armes. Lotfi a réussi à s’y faire engager pour entretenir les boucliers énergétiques. Il a un petit atelier où il cache la bombe qu’il compte placer dans le glisseur. Il cherche l’opportunité où le garage de la salle d’armes sera vide. Il doit ensuite actionner la bombe au moment où le baronnet sera en vol entre deux tours.

Malek et Ahmad sont chargés de finaliser la bombe dans la période préalable. L’enjeu est de parvenir à la réduire.

Dans tout ce plan, comptons sur les personnages ou sur Faouzi, l’homme de main de Fayçal, pour le faire échouer. Les hommes de Faouzi vont commencer à éliminer les membres du groupe Achaeon Bears un par un.

 

Se sortir de là

Différentes possibilités existent pour ce prologue. Les personnages des joueurs peuvent décider qu’ils sont attendus à Laranne et laisser les choses en plan. Il est alors fort probable que Malek aura de graves ennuis.

Ils peuvent identifier les Muhtasib et négocier avec eux pour déclencher une action qui permettra à Malek de s’en sortir.

Ils peuvent aider à Malek à éliminer Fayçal et le service d’ordre Li Halan.

Ils peuvent faire arrêter les membres de 3ème République par la police al-Malik voir par des moines de la Fraternité des Armes.

Le dénouement est donc très ouvert et dépend en grande partie de l’initiative des personnages.

.

Publié dans Fading Suns

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article