Polaris : une attaque de pirates

Publié par Arii Stef

Ce scénario pour Polaris est prévu pour être le deuxième scénario de la campagne "Pour la Gloire d'Achilla" dont le fil conducteur et l’environnement sont présentés dans le blog. Les personnages travaillent discrètement pour le Service d’Action Extérieure de leur petit état, celui d’Achilla. Alors qu’ils vaquent à leurs occupations, la station de Typhon subit une attaque coordonnée qui touche les infrastructures de communication de l’état. Les personnages sont chargés de rétablir les communications avec la station Massimo two.

Cette situation est transposable avec un petit peu d’imagination en-dehors de la campagne. Dans « Pour la Gloire d’Achilla », elle sert à démarrer un arc narratif qui va les mener à déjouer une tentative de la Nouvelle Lémurie d’annexer légalement leur état.

Il se joue en une séance. On trouve un compte - rendu d'une partie jouée sur le forum du club de Blagnac et il est téléchargeable en pdf

Introduction

Ils assistent à une réunion du conseil de la station Achilla Prime concernant le système de recyclage et de filtration d’air. Ils se rendent compte que les membres du conseil quittent par petits groupe la salle du conseil. Leur communicateur vibre bientôt, ils sont appelés par Atmo à rejoindre la salle de commande national.

Atmo leur explique rapidement : Typhon subit une attaque et l’armée est en cours d’intervention. Les sonars ont détecté 35 bâtiments, une partie doit être des leurres, mais les torpilles étaient bien réelles. Toutes les communications sont coupées. La station de communication Massimo Two ne donne aucune nouvelle. Il leur demande de s’y rendre rapidement pour y évaluer la situation. Si les personnages n’ont pas de vaisseaux, il leur prête une corvette avec un pilote si nécessaire.

Si les personnages demandent plus d’information sur les assaillants, il explique qu’il s’agit à priori de pirates mais qu’il n’a pour l’instant pas plus de confirmations. Il suspect la main de la Nouvelle – Lémurie.

Exposé de la situation

L’attaque sur Typhon est à la fois un leurre et une rétribution pour la confrérie pirate, La confrérie de la Licorne, qui attaque Achilla. La vraie cible de l’attaque est Massimo-One, la station agricole du petit état. Si les Forces Armées d’Achilla n’ont pas été averties de l’approche des pirates, ce n’est pas du fait d’une attaque sur les câbles de communication ou un sabotage, mais du fait d’un piratage de l’intérieur dont l’origine est Massimo - Two.

Les personnages vont donc se rendre dans une base en plein désarroi qui s’attend d’une attaque d’une minute à l’autre. Trouveront-ils le traître ? Pourront-ils rétablir les communications ? Que pourront-ils sauver à Massimo-One ?

Cette attaque est aussi un acte fondateur pour les scénarios suivants. Elle est orchestrée par la Nouvelle-Lémurie qui compte proposer ensuite à l’OESM d’annexer Achilla. En effet, Achilla aura d’une part démontré son incapacité à se protéger et d’autre part ne répondra plus aux critères d’indépendance d’un état de l’OESM à savoir produire un minimum de biens alimentaires ou manufacturés.

Décor

Massimo Two est une petite station arrimée au fond marin comprenant 3 niveaux. Le niveau supérieur est le lieu de travail, il est occupé par les bureaux et est bardé d’émetteur et de capteurs. Il possède également un armement de défense à courte portée (Canon Hadès).

 Un niveau technique se situe au niveau du sol marin, il comprend les infrastructures portuaires, les zones de stockage et les zones techniques. Le sous-sol est le lieu de vie, il comprend les cabines des occupants, une petite cantina et un caisson. Il y a également 2 cellules en-dessous du niveau d’habitation.

24 achilliens travaillent dans la station. 10 travaillent sur les analyses des communications (dont le commandant de la base), il y a 5 techniciens pour les infrastructures portuaires, 1 informaticien, 1 responsable de la maintenance de la station, 5 soldats et 1 barman.

Protagonistes

Capitaine Andrew : Ce quarantenaire fin et grisonnant dirige la base. Il a compris qu’un truc ne tourne pas rond et que la coupure des communications est liée à une attaque, ce qui le rend complètement paranoïaque. Il pense bien connaître « ses » gars et aura tendance à penser que le problème, ce sont les étrangers. Il lui faudra des preuves indéniables pour qu’il accepte de mettre en cause Bertie.

Bertie l’informaticien : Bertie est sympathique et avenant. Mais il s’emmerde à Massimo Two. Il se rend souvent à Zemo Ter. Il y a rencontré une espionne lémurienne qui a organisé l’opération. Il cherche juste à amasser un beau paquet de pognon et émigrer en République du Corail. Il a donc  coupé les liens par une simple commande. Il est le seul à maîtriser le système informatique gérant les communications de Massimo Two.

Gendal, responsable du port : Gendal dirige la petite équipe gérant le « port » de Massimo Two, un quai avec 4 sas pour des petits navires. Il est extrêmement vénal. Habituellement, il se contente de prélèvements sur les marchandises. Il fera tout pour profiter de la situation : chantage, tentative d’extorsion. Les dockers lui sont totalement loyaux. La situation est à double tranchant pour les personnages : irritant mais bien utile d’avoir quelqu’un de corruptible quand le capitaine de la base vous a pris en grippe.

Evénements

Une approche difficile : lla base vit dans la peur d’une attaque et n’a plus aucune communication vers le reste d’Achilla. Le contact radio (à courte portée) sera donc tendu. La communication basculera rapidement vers le capitaine Andrew. Nos achilliens auront intérêt à être convaincant et rassurant s’ils ne veulent pas tester les défenses de la base.

Le Traître : Une fois arrimée, ils peuvent accéder à la station. Le capitaine Andrew craint une attaque imminente. La station n’a plus aucune communication avec l’extérieur. Bertie, l’informaticien de la station s’escrime dans la salle technique à les rétablir. Il explique qu’un câble a probablement été sectionné. Il incitera les achilliens à s’y rendre avec leur navire pour vérifier, quitte à emmener 2 ou 3 techniciens de la station. Si les personnages font mine de vérifier eux-mêmes en se connectant aux systèmes d’information, il essaye de les dissuader en les baratinant : le système de supervision est trop complexe, il a été développé pour la base et n’est pas user friendly. Il ne s’y opposera pas physiquement. Si on lui fait remarquer que le système a été saboté de l’intérieur, il remettra en cause la parole du personnage, quitte à glisser au capitaine qu’ils sont peut – être là pour détruire définitivement les infrastructures de Massimo two. Si les personnages parviennent à convaincre le capitaine, il finira par se ranger à leur avis et à chercher un coupable dans la base.

Pour rétablir les communications, il faudra « convaincre » Bertie de le faire ou s’en charger eux-mêmes. Cela requiert un jet d’Informatique difficile.

Massimo-One : Dès que les communications sont rétablies, ils reçoivent les SOS de Massimo One qui datent d’il y a une heure. Selon la célérité avec laquelle les personnages s’y rendent, ils pourront ou non percevoir les vaisseaux ennemis en fuite. Ils découvriront en tout cas le carnage : l’ensemble des projecteurs d’aquaculture vandalisés, les systèmes de survie de la station sabotés et la plupart des habitants de la station emmenés en esclavage. La poursuite des navires ne devrait pas aboutir, les vaisseaux pirates étant rapide et disposant de techniques d’évasion des sonars rudimentaires mais efficaces. Si les personnages y parviennent, cela sera au prix d’un combat naval, ils pourraient libérer une partie des habitants et identifier les assaillants : la Confrérie de la Licorne.

Si les personnages arrivent tard, le défi pourra être de sauver les rescapés de la station alors que les systèmes de survie tombent en panne les uns et après les autres et de récupérer les hommes et femmes en armure dont l’oxygène commence à manquer.

Résolution et développements

L’enjeu immédiat du scénario est de découvrir le traître et de limiter les dégâts matériels et humains sur Massimo Two.

Il sera très difficile d’identifier les assaillants. L’espionne lémurienne qui a acheté Bertie est partie d’Achilla plusieurs jours avant l’attaque. Les pirates ont fui et ont attiré l’armée achillienne dans une poursuite sans chance de succès afin de faciliter le raid sur Massimo One.

Des personnages particulièrement chanceux et/ou talentueux auront pu intercepter certains pirates et identifier « La Confrérie de la Licorne » ce qui facilitera leur enquête ultérieure.

Les suites directes concerneront également les protagonistes : que faire de Bertie, d’Andrew et de Gendal ? Typhon va-t-elle laisser son siège social à Achilla ? Comment reconstruire et sécuriser Massimo-One ?

 

Publié dans Polaris, Scénarios

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :